Arco - La recherche d'une alternative doit être au coeur des négociations fédérales

03/07/14 à 12:39 - Mise à jour à 12:39

Source: Le Vif

(Belga) La solution de repli à la garantie d'Etat accordée aux coopérants d'Arco doit "occuper une place prioritaire dans l'agenda des négociations gouvernementales", a estimé le ministre des Finances Koen Geens, alors que la Commission européenne vient de confirmer que le système actuellement mis en place par la Belgique est contraire aux règles européennes en matière d'aides d'Etat.

"Une solution de repli juridiquement solide pour les épargnants doit occuper une place prioritaire dans l'agenda des négociations gouvernementales, de sorte que l'engagement pris envers les coopérateurs puisse être respecté", indique le ministre dans un communiqué. Il assure par ailleurs que "l'Etat ne s'inclinera pas devant une éventuelle interdiction de paiement aux coopérateurs". Koen Geens répète également son intention d'introduire un recours en annulation de la décision de la Commission devant la Cour de Justice de l'Union européenne à Luxembourg, "à tout le moins contre le volet de la décision qui contiendrait l'interdiction de paiement". (Belga)

Nos partenaires