ArcelorMittal - Monica De Coninck plaide pour la constitution d'une task force

24/01/13 à 17:28 - Mise à jour à 17:28

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Emploi Monica De Coninck a plaidé jeudi à la Chambre pour la constitution d'une task force après l'annonce de la fermeture d'une partie de la phase à froid du bassin liégeois.

Elle a rappelé que c'est la Région wallonne qui est principalement compétente dans le dossier d'ArceloMittal tout en ajoutant que le gouvernement fédéral explorait toutes les pistes de solution. La ministre a été interrogée par Alain Mathot (PS), Bernard Clerfayt (FDF), Muriel Gerkens (Ecolo) et Daniel Bacquelaine (MR) après l'annonce par la direction d'ArcelorMittal de la fermture d'un certain nombre d'installations de la phase à froid à Liège. Cette annonce a été un choc, a dit la ministre qui a rappelé qu'en un an et demi 2.000 emplois avaient ainsi été perdus chez ArcelorMittal, à Liège. Le gouvernement veillera au respect des travailleurs et oeuvrera avec la Région wallonne à la recherche d'une solution, a-t-elle dit. Elle a rappelé qu'un conciliateur social était déjà à l'oeuvre dans l'entreprise pour les licenciements annoncés dans la phase à chaud. Il devra poursuivre son travail. Mme de Coninck a enfin dit qu'elle plaidait pour la mise sur pied d'un task force comme ce fut le cas après l'annonce de la fermeture de Ford à Genk ce qui permettra d'impliquer tous les interlocuteurs dans la recherche d'une solution durable. (ALN)

Nos partenaires