ARCELORMITTAL : Le gouvernement fédéral prend ses responsabilités

19/09/12 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Vif

(Belga) "Le gouvernement fédéral prend ses responsabilités" dans la gestion du conflit chez ArcelorMittal, a assuré mercredi le Premier ministre Elio Di Rupo, appelé par le MR à faire pression sur le groupe sidérurgique. Celui-ci est jugé coupable de ne pas respecter ses engagements à Liège après l'annonce du retrait d'un plan d'investissement de 138 millions d'euros dans la phase à froid consécutive au blocage des négociations concernant la fermeture de la phase à chaud.

ARCELORMITTAL : Le gouvernement fédéral prend ses responsabilités

"Comme indiqué dans ce type de situation, la ministre de l'Emploi a désigné un conciliateur social. La priorité est à la reprise du dialogue social entre les travailleurs et la direction d'ArcelorMittal", a indiqué le Premier ministre cité par son porte-parole. "Le gouvernement wallon multiplie par ailleurs les contacts pour trouver une solution", a rappelé M. Di Rupo. "Le gouvernement fédéral continue à suivre de très près la situation et accompagnera les efforts du gouvernement wallon", a-t-il ajouté. Rappelant l'implication des Premiers ministres Guy Verhofstadt et Yves Leterme lors de drames industriels précédents, le président du MR, Charles Michel a indiqué mercredi que "le gouvernement doit utiliser tous les moyens politiques et juridiques pour faire pression sur ces grandes entreprises y compris dans l'espace européen". (OCH)

Nos partenaires