ArcelorMittal - La députée Christine Defraigne (MR) renvoie le gouvernement wallon à ses responsabilités

24/01/13 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Le Vif

(Belga) La députée wallonne Christine Defraigne (MR) a renvoyé mercredi le gouvernement wallon à ses responsabilités après l'annonce par la direction d'ArcelorMittal de la fermeture de plusieurs outils de la phase à froid liégeoise.

"Dès l'annonce de la fermeture du chaud, (j') avais pourtant appelé à une réelle mobilisation du gouvernement wallon et des forces vives pour conserver ce qui pouvait encore l'être: la phase à froid et le centre de recherche", déplore mercredi la Liégeoise dans un communiqué. "Il apparaît désormais de plus en plus que le gouvernement wallon ne pèse pas bien lourd face au groupe Mittal dont la situation financière se dégrade de jour en jour et qui n'est gouverné que par les soubresauts de son cours boursier", ajoute-t-elle dans un communiqué. L'élue réformatrice juge à présent "urgentissime" la tenue d'une réunion tripartite (direction, syndicats et gouvernement, ndlr) "alors que les discussions sont au point mort depuis deux mois maintenant". Celle-ci se dit persuadée que la phase à froid a encore de l'avenir à Liège. "Les 12 outils stratégiques du froid doivent être sauvés ! Ils sont considérés comme l'avenir de la sidérurgie liégeoise, nous ne pouvons les laisser tomber. Mais comment faire encore confiance à Mittal ? ", conclut la députée. (EDR)

Nos partenaires