Arafat: la Russie sème le doute sur la présence de polonium

15/10/13 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Le Vif

(Belga) L'agence officielle russe chargée d'expertiser des échantillons prélevés sur la dépouille de Yasser Arafat a semé le doute mardi sur l'hypothèse d'un empoisonnement, son directeur excluant la présence de polonium 210, avant que l'agence ne démente toute communication.

Arafat: la Russie sème le doute sur la présence de polonium

"Il n'a pas pu être empoisonné au polonium. Les experts russes qui ont mené l'analyse (des échantillons) n'ont pas trouvé trace de cette substance", a déclaré Vladimir Ouïba, le directeur de l'Agence fédérale d'analyses biologiques, cité par l'agence Interfax. Un article de la revue médicale britannique The Lancet a relancé la thèse d'un empoisonnement du leader palestinien décédé en 2004 à l'hôpital militaire français de Percy, près de Paris. Cet article citait les résultats d'une expertise menée par des experts suisses qui auraient trouvé des traces de polonium 210 (une substance radioactive hautement toxique) sur des effets personnels de Yasser Arafat. Les experts russes ont travaillé de leur côté sur des échantillons biologiques obtenus après exhumation de la dépouille en novembre 2012. Interrogée par l'AFP, l'Agence fédérale des analyses biologiques a cependant démenti toute communication sur le sujet. "Nous n'avons publié aucun résultat officiel", a déclaré un porte-parole de l'agence. "Nous n'avons pas non plus confirmé ou infirmé les informations de presse sur la présence de polonium sur la dépouille d'Arafat", a-t-il ajouté. "Il n'y a eu aucune communication", a-t-il encore déclaré, interrogé sur les propos du directeur rapportés par Interfax. Mais cette agence de presse russe a maintenu son information. "Le journaliste et moi étions en face de M. Ouïba et c'est ce qu'il a dit", a déclaré un chef adjoint du service politique d'Interfax, préférant ne pas donner son nom. (Belga)

Nos partenaires