Après les célébrations d'anniversaire, l'Afrique face aux conflits en RD Congo et au Sahel

26/05/13 à 18:49 - Mise à jour à 18:49

Source: Le Vif

(Belga) Au lendemain des célébrations de cinquante ans d'efforts vers l'unité, les chefs d'Etat africains réunis à Addis Abeba sont revenu dimanche aux dures réalités d'un continent toujours secoué par des conflits, de l'Est de la RD Congo sous le joug des milices au Sahel sous la menace islamiste.

Foyer d'instabilité depuis des décennies, ravagé par des milices rivales, l'Est de la République démocratique du Congo, convoité pour ses immenses ressources minières, a fait l'objet d'une réunion des pays riverains, en marge d'un sommet de l'Union africaine (UA) dans la capitale éthiopienne. Pour la première fois, les onze dirigeants régionaux étaient réunis pour mettre en oeuvre l'accord de paix conclu en février. Cette rencontre a notamment fait dialoguer le président de RDC Joseph Kabila et ses homologues du Rwanda et d'Ouganda, Paul Kagame et Yoweri Museveni, que le dirigeant congolais accuse de soutenir la rébellion du M23 (Mouvement du 23 mars). Kigali et Kampala rejettent ces accusations, également portées par des experts de l'ONU. En signant l'accord de février, les dirigeants de la région des Grands Lacs se sont interdits toute ingérence dans l'est de la RDC. "Nous aurons besoin (de passer) le test de la mise en oeuvre" de l'accord, a déclaré le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, de retour d'une tournée en RD Congo. Une paix durable n'est possible que "si tous les pays signataires travaillent ensemble pour sortir de l'impasse politique et créer une nouvelle dynamique en faveur de la sécurité et du développement économique", a poursuivi M. Ban. Aucune annonce concrète n'a été faite après la réunion. (Belga)

Nos partenaires