Après avoir perdu la tête, Henri IV a retrouvé un visage

12/02/13 à 17:31 - Mise à jour à 17:31

Source: Le Vif

(Belga) C'est le premier roi de France à avoir sa photographie : sur fond de querelle persistante quant à l'authenticité de la tête momifiée d'Henri IV, son visage a été reconstitué à partir des travaux menés par l'équipe du légiste Philippe Charlier.

La reconstitution faciale a été présentée mardi dans le cadre prestigieux de l'Hôtel de Soubise, siège du musée des Archives nationales à Paris, à l'occasion de la sortie en librairie d'un livre retraçant l'enquête scientifico-historique qui a abouti à l'authentification de la tête momifiée. L'infographiste Philippe Froesch, qui a déjà reconstruit les visages de Simon Bolivar ou de Pierre III d'Aragon, est parti d'images en noir et blanc de la tête scannée pour bâtir un volume général. Pour modéliser la musculature de la face, Philippe Froesch s'est ensuite aidé de tables prédéfinies caractérisant un individu de corpulence moyenne, entre 50 et 60 ans, d'origine caucasienne. L'épaisseur des tissus mous a été réduite au maximum au niveau maxillaire, le roi n'ayant plus que cinq dents au moment de son assassinat, le 14 mai 1610. Pour le nez, le spécialiste s'est appuyé sur les travaux de l'unité de contre-terrorisme du FBI. Restait à définir la couleur de la peau, des yeux, des cheveux, la quantité de rides ou encore la pilosité. Autant de détails qui personnalisent le visage. Le résultat "est troublant, tant il est proche de l'iconographie connue d'Henri IV", estiment les auteurs d'"Henri IV. L'énigme du roi sans tête", le journaliste Stéphane Gabet, à l'origine de la redécouverte de la tête, et le spécialiste de l'anthropologie médico-légale, Philippe Charlier. (GFR)

Nos partenaires