Appel d'urgence - Le 112 est composé dans moins d'un cas sur cinq

24/12/12 à 18:37 - Mise à jour à 18:37

Source: Le Vif

(Belga) En 2011, 18% des appels d'urgence (100, 101 et 112) étaient effectués en composant le 112, le numéro européen qui doit devenir le numéro d'urgence unique en Belgique. En 2009 et 2010, 13% des appels d'urgence avaient été passés au 112, selon des chiffres mentionnés dans une réponse de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) à une question écrite du sénateur Guido De Padt (Open Vld).

Appel d'urgence - Le 112 est composé dans moins d'un cas sur cinq

Malgré plusieurs campagnes de sensibilisation, le numéro reste encore peu connu. D'après un sondage présenté début 2012, seuls 39% des Belges connaissent ce numéro. Depuis un arrêté royal d'octobre 2011, le numéro 100 est officiellement remplacé par le 112 pour l'aide médicale urgente et les pompiers, mais le 100 reste tout de même opérationnel pendant quelques années. Le 112 pour tous les numéros d'urgence, en ce compris le 101, sera réalité lorsque, dans toutes les provinces, les Centres de secours 100/112 sont fusionnés avec les Centres d'information et de communication 101 de la police intégrée. On ignore encore quand cela sera concrétisé. Actuellement, la fusion n'est effective qu'en Flandre orientale, dans le Brabant flamand et dans la province de Namur. Dans le reste du pays, les appels passés au 112 pour lesquels une intervention policière est requise, doivent aujourd'hui encore être transférés des Centres de secours vers les Centres d'information et de communication. (PVO)

Nos partenaires