Appel Bruxelles: un entrepreneur nie avoir participé aux fraudes à l'armée

19/03/13 à 17:11 - Mise à jour à 17:11

Source: Le Vif

(Belga) Un petit entrepreneur privé a été interrogé mardi par la cour d'appel de Bruxelles, dans le cadre du procès des fraudes au sein de l'armée entre 1995 et 2006. Ce prévenu, parmi une trentaine d'autres, des militaires et des entrepreneurs, a affirmé qu'il n'était pas au courant de ce que la marchandise n'était pas destinée à l'armée.

Le prévenu a expliqué que le commandant Baudouin Deru était venu plusieurs fois dans son magasin et qu'il lui avait proposé un jour de "faire affaire" avec l'armée. "Les factures étaient toujours payées et je pouvais prendre une marge bénéficiaire sur les ventes. Mais jamais je n'ai imaginé que le contenu des commandes n'était pas pour l'armée", s'est expliqué le commerçant. Le prévenu a néanmoins admis qu'il s'était à plusieurs reprises retrouvé avec des stocks de marchandises au nom de l'armée que personne n'était venu chercher. Il a encore avoué qu'il s'était posé des questions concernant certaines commandes, comme de l'électroménager. Les principaux prévenus, les commandants Deru et Luc Allard, étaient affectés à la base de Beauvechain et à la caserne d'Evere entre 1995 et 2006. Ils avaient été nommés "pilotes budgétaires" et étaient ainsi en charge de budgets de dizaines de milliers de francs belges. Ils avaient commandé du matériel en tout genre pour des dizaines de collègues militaires au frais de l'armée et avaient permis à des entrepreneurs privés de facturer du matériel à l'armée sans le livrer. Le procès se poursuivra mercredi. (GGD)

Nos partenaires