Antisémitisme: Milquet veut faire de 2014 l'année du respect

28/03/13 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Egalité des chances Joëlle Milquet a dit vouloir faire de 2014, qui marquera les cinquante ans de l'immigration marocaine et turque, "l'année de la diversité et du respect de toutes les philosophies et religions" alors que de nombreux rapports témoignent d'une recrudescence du racisme, de l'antisémitisme et des discriminations en Europe, y compris en Belgique.

Antisémitisme: Milquet veut faire de 2014 l'année du respect

Selon la ministre cdH, une "réponse collective" s'impose et la préparation de l'année 2014 est importante en termes de sensibilisation. Joëlle Milquet a été interrogée jeudi par le sénateur Jacques Brotchi (MR) qui a évoqué une interview croisée, donnée samedi à la Libre par le directeur francophone du Centre pour l'Egalité des chances et la Lutte contre le racisme, Edouard Delruelle et le président du Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB), Maurice Sosnowski, faisant état d'une résurgence de l'antisémitisme. Edouard Delruelle y a notamment appelé les partis politiques à prendre leurs responsabilités dans la lutte contre l'antisémitisme, et en particulier, le parti socialiste, après une série d'incidents le concernant. Sénateur de Communauté, Jacques Brotchi, a évoqué dans la foulée de ces incidents le comportement d'un "groupe politique", sans "vouloir le nommer" qui a perturbé l'intervention au Parlement bruxellois de son collègue Alain Dextexhe (MR). "Le combat n'est pas simple", a dit M. Brotchi. "En tant qu'acteur politique, nous devons montrer un exemple de tolérance, de respect. Cet exemple n'a pas été montré récemment", a-t-il ajouté. "Je voudrais vous entendre prendre une décision forte", a précisé le sénateur, appelant à lutter contre toutes les formes d'intolérance, l'antisémitisme et l'islamophobie, notamment. Joëlle Milquet a rappelé jeudi avoir décidé, avec sa collègue de la Justice Annemie Turtelboom, de "redynamiser la cellule de veille" en matière de lutte contre l'antisémitisme, dont le Centre pour l'Egalité des chances peut assurer le suivi. Cette cellule, qui comprend notamment des représentants de la communauté juive, de la police, des Parquets, se réunit une fois par mois. Il s'agit également de prévoir dans ce cadre de mesures de protection des écoles, comme cela s'est déjà produit. La ministre de l'Intérieur a aussi souligné que les nouvelles mesures relatives aux sanctions administratives, actuellement débattues à la Chambre, allaient également pouvoir s'appliquer au niveau communal. Joëlle Milquet a par ailleurs évoqué une ciculaire, préparée avec Annemie Turtelboom, visant à lutter contre les discriminations, et notamment l'antisémitisme. Elle visera notamment à la généralisation des policiers et magistrats de référence dans chaque arrondissement. Enfin, la ministre de l'Intérieur a fait valoir la nécessité de lutter contre la cyber-haine, notamment en investissant dans les réponses à apporter sur la toile aux stéréotypes et dans ce qui permet d'éviter l'importation sur la toile de certains conflits, singulièrement au Proche-Orient. M. Brochti a regretté que les intentions de la ministre se limitent essentiellement à l'échelon local. Le président du MR, Charles Michel, avait appelé samedi à la conclusion d'un "pacte de respect" entre les partis politiques. (PVO)

Nos partenaires