Année fertile pour les bondrées apivores

20/08/13 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Le Vif

(Belga) Alors que d'autres rapaces ont montré cette année de faibles statistiques de ponte, la bondrée apivore a vécu une année 2013 très productive, selon les recherches du groupe Demervallei, rattaché à l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB). Le groupe, chargé du suivi de la reproduction des rapaces diurnes en Campine et dans le Hageland, a comptabilisé huit nids et 14 petits dans ces régions. C'est ce qu'indique un communiqué du Ringgroep Demervallei publié mardi sur le site Natuurbericht.be.

Année fertile pour les bondrées apivores

Les chercheurs du groupe ont découvert huit nids en mai et juin derniers, dont six abritaient deux nouveaux-nés et les deux autres, un seul. Habituellement, la même action de comptage et de baguage des nouveaux spécimens aboutit à maximum six nids découverts annuellement. Selon Herman Berghmans, du groupe Demervallei, la chaleur pourrait être une des causes de cette reproduction abondante. Les températures élevées ont entre autres favorisé la prolifération de guêpes, dont les bondrées apivores aiment chiper le nid. La bondrée apivore hiverne en Afrique Centrale avant de remonter vers le nord en mai, pour pondre. Ce n'est pas un oiseau très présent en Flandre, mais sa préférence pour les arbres feuillus le rend difficile à observer, et leur nombre est sans doute sous-estimé. (Belga)

Nos partenaires