Anne-Sylvie Mouzon - Pluie d'hommages au PS pour cette cheville ouvrière des réformes à Bruxelles

10/09/13 à 18:34 - Mise à jour à 18:34

Source: Le Vif

(Belga) L'annonce du décès de la députée bruxellois Anne-Sylvie Mouzon a donné lieu à une pluie d'hommages de la part de chefs de file du PS, en ce compris, le président du PS Paul Magnette, le Pemier ministre Elio Di Rupo et le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

Anne-Sylvie Mouzon - Pluie d'hommages au PS pour cette cheville ouvrière des réformes à Bruxelles

Pour Paul Magnette, cette "femme engagée était l'incarnation même des valeurs socialistes, n'ayant jamais ménagé ses efforts pour aider notamment les plus démunis". Le président du PS a également tenu à rappeler qu'en tant que juriste aux cabinets des ministres Cudell, Degroeve, Moureaux, Coëme et Di Rupo, entre 1979 et 1995, Anne Sylvie Mouzon avait été une des chevilles ouvrières de la création de la Région bruxelloise. Le Premier ministre Elio Di Rupo a souligné qu'il avait particulièrement apprécié les qualités humaines et professionnelles de cette femme de combats, "collaboratrice d'exception, avant de devenir une élue bruxelloise estimée de tous". "Anne-Sylvie Mouzon aura mis toute sa vie au service des plus faibles et de la solidarité, mais aussi du développement de Bruxelles de la cause des Bruxellois qu'elle a toujours défendu la cause des Bruxellois avec intelligence, rigueur et passion", a ajouté le Premier ministre. Disant avoir subi un "véritable choc" à l'annonce de son décès de cette "amie de grande valeur", le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort a évoqué pour sa part "sa force de travail, la rigueur et la ténacité avec laquelle elle accomplissait chacune des missions dont elle s'emparait ou qui lui étaient confiées". Pour la présidente de la Fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, la présidente du CPAS d'une des communes les plus pauvres de Belgique, était sans cesse attentive à ses idéaux de solidarité... Aimée des uns, redoutée des autres, estimée par beaucoup, ceux qui l'ont connue se souviendront de son rire et de ses airs de Brassens dont elle se plaisait à faire résonner les travées parlementaires", a-t-elle ajouté. (Belga)

Nos partenaires