Anne Delvaux, lauréate du prix du député européen de l'année dans la catégorie Energie

18/03/14 à 21:07 - Mise à jour à 21:07

Source: Le Vif

(Belga) L'eurodéputée belge Anne Delvaux a remporté, mardi soir, le prix du député européen de l'année dans la catégorie énergie lors des "MEP Awards", annonce-t-elle dans un communiqué. La parlementaire a été récompensée principalement pour son travail sur le cadre européen des politiques climatique et énergétique à l'horizon 2030.

Anne Delvaux, lauréate du prix du député européen de l'année dans la catégorie Energie

La cérémonie des "MEP Awards" récompense chaque année les parlementaires européens s'étant illustrés par leur travail dans une des compétences de l'UE. Les nommés, désignés par les parties prenantes de chaque secteur, sont ensuite élus par leurs pairs. "Quelqu'un a dit: il y a un seul endroit ou le mot succès précède le mot travail, c'est dans le dictionnaire. Et je trouve ça infiniment vrai", a déclaré l'eurodéputée en recevant son prix. Anne Delvaux a tenu à remercier l'ensemble de ses collègues qui l'ont soutenue et ont relevé le défi à ses côtés pendant les longs mois de négociations. "C'est un vrai travail d'équipe et je veux tous vous remercier", a-t-elle ajouté. Selon la députée européenne, cette récompense ponctue une législature "de travail et d'investissement" durant laquelle elle a réussi à se faire une place au sein de l'hémicycle. "J'aime profondément l'Europe et je suis fière d'avoir pu apporter ma pierre à cet incroyable édifice qu'est l'Union européenne. Les seules reconnaissances professionnelles qui comptent à mes yeux sont celles des citoyens et de mes pairs." Anne Delvaux (cdH) terminera cette législature mais ne sera pas présente sur les listes pour briguer un nouveau mandat. En février dernier, le président du cdH, Benoît Lutgen, l'a écarté de la liste européenne au profit du syndicaliste Claude Rolin. L'eurodéputée a ensuite reproché à M. Lutgen de lui avoir promis la tête de la liste européenne, avant de se rétracter une semaine plus tard sous pression de l'appareil du parti, sans concertation avec elle. Elle a également refusé de se présenter à la Chambre, estimant avoir déjà été assez ballottée. Anne Delvaux avait précisé qu'elle souhaitait rester conseillère communale à Liège, sans pour autant continuer à faire carrière dans la politique. (Belga)

Nos partenaires