Anita Mahy, rescapée de Buizingen, candidate au poste de patron d'Infrabel

20/06/13 à 12:15 - Mise à jour à 12:15

Source: Le Vif

(Belga) Une Framerisoise de 55 ans, Anita Mahy, secrétaire à Bruxelles et rescapée du drame de Buizingen, a posé mercredi sa candidature au poste de Chief Executive Officer (CEO) d'Infrabel. Elle veut prendre les commandes de la sécurité du rail.

Anita Mahy, rescapée de Buizingen, candidate au poste de patron d'Infrabel

Les motivations d'Anita Mahy de devenir "patronne d'Infrabel" sont multiples. Elles trouvent leurs racines dans la cicatrice psychologique laissée par la catastrophe qui avait, le 15 février 2010, fait 19 morts et près de 170 blessés. "J'étais dans le train, comme tous les jours, j'ai tout vu, le conducteur hurlant de douleur avant de mourir sous mes yeux dans la motrice propulsée à côté de mon wagon", explique Anita Mahy. "Je n'ai pas été grièvement blessée mais, psychologiquement, je souffrirai de ce drame pendant toute ma vie. J'ai repris le train le soir du drame, je continue à le prendre, chaque jour, vers Bruxelles. Mais la sécurité du rail belge n'est pas totale. Une autre catastrophe est possible." La Framerisoise, bilingue, a mené plusieurs actions, pétitions, conférences entre autres. "Je suis graduée en relations publiques, ce qui est suffisant pour introduire sa candidature selon l'appel paru sur le site internet d'Infrabel. J'ai envoyé mon CV à la société de recrutement qui devra sélectionner 5 candidats pour le 1/07. J'ai mes chances, comme tous les autres candidats." (Belga)

Nos partenaires