Angola: trois partis d'opposition contestent la légalité des élections

11/09/12 à 13:37 - Mise à jour à 13:37

Source: Le Vif

(Belga) Trois partis d'opposition angolais, dont l'Unita, ont déposé des réclamations pour contester la légalité des élections générales du 31 août, affirmant mardi que 35% de l'électorat n'avait pas pu voter.

L'Unita (Union nationale pour la libération totale de l'Angola), principale formation d'opposition, "a déposé une réclamation auprès de la commission nationale électorale car le processus électoral, qui n'a pas respecté la Constitution ni la loi électorale, présente plusieurs irrégularités", selon un communiqué. Plus de 35% de l'électorat a été empêché de voter en raison des manipulations faites sur les listes d'électeurs, plus de 40% des scrutateurs du parti n'ont pas été accrédités et les observateurs nationaux et internationaux ont rencontré de grandes difficultés pour l'être, a énuméré ce parti. L'Unita a également dénoncé une compétition inégale entre l'opposition et le parti au pouvoir, pointant le soutien apporté par les autorités provinciales au Mouvement pour la libération de l'Angola (Mpla) du président Jose Eduardo dos Santos et son utilisation de fonds publics pendant la campagne. "Ces violations de la loi sont si graves qu'après la réclamation auprès de la CNE l'Unita va procéder à un recours juridique", a ajouté le parti d'opposition, qui a presque doublé son score par rapport au dernier scrutin de 2008. Deux autres partis d'opposition, la toute nouvelle formation Casa et le Parti pour la rénovation sociale (Prs), ont eux aussi indiqué à l'AFP avoir déposé des réclamations auprès de la CNE et attendre sa réponse pour porter ou non l'affaire devant la justice. Avec 72% des suffrages, le scrutin a vu la large victoire du Mpla du président dos Santos au pouvoir depuis 33 ans et qui va être reconduit à son poste pour cinq ans. L'Unita a remporté 18,6% des voix, Casa 6% et le PRS 1,7%. (MUA)

Nos partenaires