André Antoine: "Après l'assainissement viendra l'assainissement"

10/06/13 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Le Vif

(Belga) L'assainissement budgétaire wallon sera suivi après 2015 d'une nouvelle vague d'assainissement liée au fait que les entités fédérées ne recevront pas l'entièreté des moyens financiers tenant aux transferts de compétences, a averti lundi le ministre wallon du Budget André Antoine.

André Antoine: "Après l'assainissement viendra l'assainissement"

"Ce sera notre contribution à l'assainissement du fédéral; on est loin d'en avoir fini...", a ajouté le ministre cdH, interrogé par le député Jean-Luc Crucke (MR) en commission du parlement wallon, alors qu'à Bruxelles, les partis politiques négocient ces transferts financiers dans la perspective de la nouvelle loi spéciale de financement. M. Crucke, de son côté, a réclamé d'en tenir compte dès aujourd'hui dans les efforts budgétaires, afin d'éviter de faire supporter à d'autres générations "le coût des responsabilités qu'on n'a pas prises aujourd'hui". Le respect d'une telle demande ne manquerait pas de compliquer le respect de la trajectoire budgétaire des entités du sud du pays, qui doit ramener le déficit budgétaire de 1,1 milliard d'euros en 2009 à l'équilibre en 2015. André Antoine a rappelé que la croissance n'était "pas au rendez-vous", mais que les deux entités réalisaient actuellement 160 millions d'euros de mieux que l'objectif. Il a fustigé l'attitude de la Commission européenne qui, malgré les dérogations qu'elle a accordées à la Belgique - lui permettant d'éviter une amende pour déficit budgétaire excessif -, a formulé sept recommandations au pays. "Je ne suis pas sûr que vous accepteriez les sept en une fois", a affirmé le ministre au député libéral. L'exécutif européen a une attitude "parfois très néolibérale et unilatérale", a critiqué André Antoine. Il trouve en outre "injuste" que la Commission ait "stigmatisé" la période 2010-2011, durant laquelle la Belgique n'avait pas de gouvernement de plein exercice, et "négligé" l'accord sur la trajectoire budgétaire des entités du sud du pays. (Belga)

Nos partenaires