Andenne n'exclut pas une action en justice dans le dossier Tecteo

12/09/13 à 20:20 - Mise à jour à 20:20

Source: Le Vif

(Belga) Les rangs socialistes, jusqu'à présent assez mesurés dans le dossier Tecteo, se sont animés jeudi. Le bouillant député-bourgmestre d'Andenne, Claude Eerdekens, n'exclut pas de faire valoir en justice les intérêts de sa commune qu'il estime spoliée par l'intercommunale.

Andenne n'exclut pas une action en justice dans le dossier Tecteo

En 2012, un conflit avait déjà éclaté entre la commune et Tecteo. Il s'était soldé par une procédure judiciaire et une sortie d'Andenne de l'intercommunale pour la distribution d'électricité. Andenne est en revanche toujours associée à Tecteo pour la distribution du gaz. Il y a 15 jours, l'intercommunale a annoncé une réduction des dividendes versés aux communes. La missive et l'opération de rachat de l'Avenir et, peut-être demain, une participation dans le groupe IPM (La Libre et la Dernière heure) ont fait bondir à nouveau M. Eerdekens. "Nous dénonçons qu'au-delà du gouffre financier de Voo (le câblo-distributeur détenu par Tecteo, ndlr) qui serait en faillite virtuelle sans les prélèvements opérés sur les avoirs communaux, le groupe Tecteo se lance dans des rachats des groupes de presse 'La Libre Belgique - La DH', 'L'Avenir' et, qui sait, demain RTL", a-t-il écrit dans un courrier. Les communes associées à Tecteo n'ont jamais été consultées sur les opérations menées par le groupe, déplore le bourgmestre qui dénonce en outre "l'opacité qui règne en maître" au sein de Tecteo. M. Eerdekens fait notamment remarquer qu'il n'a jamais été possible d'obtenir avec précision le salaire des dirigeants du groupe. "En tout état de cause, devant la gabegie financière qui affecte douloureusement les pouvoirs locaux et la Ville d'Andenne (...), il n'est probablement que le pouvoir judiciaire qui pourra assurer demain la protection des communes piégées dans Tecteo... Une affaire à suivre", a-t-il conclu. (Belga)

Nos partenaires