Amnesty manifeste pour revoir la politique européenne d'asile et de migration

20/03/14 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Le Vif

(Belga) En marge du sommet européen, une centaine de personnes ont manifesté à l'appel d'Amnesty international jeudi à 13 heures devant les bureaux du Conseil européen de Bruxelles pour réclamer des politiques d'asile et de migration protectrices des droits des migrants.

Environ quatre tonnes de sable ont été déversées pour recréer une plage. Une quarantaine de migrants habillés en noir ont lancé des SOS en morse avant de s'échouer aux pieds de quelques touristes. Par cette action qui rappelle les 500 morts du naufrage de Lampedusa il y a cinq mois, Amnesty International demande aux Etats-membres de sortir la tête du sable. "Les lignes directrices qui seront adoptées lors du sommet de juin seront une opportunité unique pour les Etats membres de changer les politiques et les pratiques de l'Union européenne en matière de migration et d'asile", avance Nicolas Berger, directeur du bureau européen d'Amnesty International. Le sommet entre l'Union européenne et l'Afrique en avril prochain sera également l'occasion d'aborder les pratiques d'externalisation des frontières. "Nous demandons des procédures claires qui assurent le respect des droits humains à ces postes avancés", revendique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d' Amnesty International. "L'Europe investit surtout dans la construction des murs de sa forteresse. Les migrants sont considérés comme des criminels. Ils n'ont pas à être emprisonnés jusqu'à 18 mois." Il rappelle que seuls 15.000 réfugiés syriens, sur les 80.000 demandes, ont été accueillis par l'Europe. (Belga)

Nos partenaires