Amnesty International exige que l'Europe respecte mieux les droits des réfugiés

24/04/13 à 15:07 - Mise à jour à 15:07

Source: Le Vif

(Belga) Amnesty International a mené une action à Bruxelles, mercredi matin, pour dénoncer les négligences des autorités européennes et les mauvais traitements infligés aux migrants. L'organisation demande au Parlement européen de veiller à ce que les Etats membres et les institutions européennes respectent les droits des migrants, des réfugiés et des demandeurs d'asile qui arrivent aux frontières de l'Europe.

En fin de matinée, des représentants d'Amnesty ont sillonné les rues aux alentours du Parlement européen accompagnés d'un bateau symbolisant tous les migrants, réfugiés et activistes qui "demandent que les gouvernements européens assument leurs responsabilités et fassent preuve d'une plus grande transparence". Chaque année, plusieurs milliers de personnes prennent des risques pour rejoindre les côtes européennes, rappelle Amnesty. En 2011, pas moins de 1.500 personnes se sont noyées ou ont disparu alors qu'elles tentaient de traverser la Méditerranée pendant les soulèvements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Amnesty estime que les pays européens ont, au cours de ces dix dernières années, mobilisé de plus en plus d'efforts pour empêcher les migrants et demandeurs d'asile de rejoindre leur territoire. "Certaines politiques et pratiques déployées mettent en danger les migrants. Les contrôles renforcés aux frontières poussent les demandeurs d'asile à emprunter des routes dangereuses, avec parfois des conséquences dramatiques", commente Nicolas Beger d'Amnesty. Par ailleurs, les migrants qui arrivent "à bon port" sont souvent placés en camps de détention pour une période pouvant aller jusqu'à 18 mois, bien qu'ils n'aient pas commis de crime. En Belgique, près de 7.000 migrants ont été détenus en 2008, précise l'organisation. Une pétition avec les revendications d'Amnesty et rassemblant 70.000 signatures a été remise au Parlement européen. (Belga)

Nos partenaires