Amendements sur la vie privée - Le député européen Bart Staes n'est pas convaincu par les explications de Louis Michel

21/11/13 à 21:33 - Mise à jour à 21:32

Source: Le Vif

(Belga) Le député européen Bart Staes accorde peu de crédit à la ligne de défense de son collègue eurodéputé libéral Louis Michel selon laquelle celui-ci n'aurait pas été informé de l'introduction, à son insu, par un collaborateur, d'une série d'amendements aux règles européennes sur la vie privée.

"L'histoire de Louis Michel ferraille dans tous les sens. D'après moi, il savait parfaitement bien ce qui se passait et s'est ensuite fait peur", a commenté le député écologiste européen, au cours de l'émission télévisée "Terzake" (Canvas-VRT). Le quotidien De Morgen a révélé jeudi le dépôt, au nom de M. Michel (MR), de 158 amendements issus des lobbies et défavorables à la protection de la vie privée dans la récente législation européenne en la matière. L'eurodéputé MR a réagi en faisant part de son ignorance des amendements, ajoutant être "radicalement en faveur de la vie privée". "Je n'ai jamais vu, ni su, ni signé physiquement aucun de ces amendements", a-t-il dit jeudi matin. Contacté dans l'après-midi par Belga, son assistant, Luc Paque, a confirmé avoir déposé les amendements au nom de M. Michel sans que celui-ci soit au courant. "Il n'était malheureusement pas là et il y avait des délais à respecter", a-t-il affirmé. Pour Bart Staes, cette thèse est "très improbable". Selon lui, des collaborateurs peuvent certes introduire des amendements par voie électronique, mais ceux-ci doivent ensuite être signés par l'eurodéputé lui-même. Le nombre de ces amendements aurait en outre dû surprendre M. Michel. Pour Bart Staes, Louis Michel devait donc bel et bien "être au courant". L'élu écologiste a par ailleurs estimé que les faits démontraient à suffisance la nécessité de renforcer les règles en vigueur en matière de lobbying. (Belga)

Nos partenaires