Allemagne: Non-lieu pour un ancien SS nonagénaire accusé d'assassinat

08/01/14 à 17:53 - Mise à jour à 17:53

Source: Le Vif

(Belga) La justice allemande a prononcé mercredi un non-lieu pour un ancien SS de 92 ans, Siert Bruins, qui était accusé d'avoir assassiné un résistant néerlandais aux Pays-Bas, près de 70 ans après les faits.

Le tribunal de grande instance de Hagen (ouest) a justifié sa décision par le fait que l'assassinat ne pouvait être prouvé en raison notamment de l'absence de témoins encore en vie. Allemand d'origine néerlandaise, Siert Bruins faisait partie des derniers criminels nazis présumés rattrapés par la justice allemande. Il est ressorti du tribunal libre. Le parquet avait requis une peine de prison à vie. Ce nonagénaire était accusé d'avoir commis le crime en septembre 1944 avec un complice, mort entre-temps, quand ils étaient stationnés à un poste-frontière entre l'Allemagne et les Pays-Bas. Dans la nuit du 21 au 22 septembre 1944, près de Delfzijl (nord des Pays-Bas), Siert Bruins et son complice auraient tiré quatre fois dans le dos du résistant Aldert Klaas Dijkema, qui selon eux "s'enfuyait". La victime mourut peu de temps après. En 2012, Siert Bruins, avait reconnu avoir été présent au moment des faits, mais avait accusé son complice d'avoir tiré. Après l'effondrement du IIIe Reich, Siert Bruins avait été condamné à mort par contumace aux Pays-Bas en avril 1949 pour avoir participé à trois assassinats, dont celui du résistant Dijkema. Cette peine avait ensuite été commuée en prison à vie. Mais les autorités néerlandaises ne parvinrent pas à arrêter Bruins qui avait fui en Allemagne. En février 1980, Bruins avait toutefois été rattrapé par la justice allemande: il avait été condamné par le tribunal de Hagen à sept ans de prison ferme pour complicité d'assassinat de deux frères juifs, en avril 1945 près de Delfzijl. (Belga)

Nos partenaires