Algérie: Londres, Paris et Oslo confirment qu'une opération est en cours

17/01/13 à 16:36 - Mise à jour à 16:36

Source: Le Vif

(Belga) Le Royaume-Uni, la France et la Norvège ont confirmé jeudi en début d'après-midi qu'une opération militaire était en cours sur un site gazier du centre-est de l'Algérie où de nombreux étrangers ont été pris en otages par un groupe lié à Al-Qaïda.

L'agence mauritanienne Nouakchott information (ANI) a pour sa part cité un porte-parole du groupe auteur de la prise d'otages, selon qui sept otages occidentaux, dont trois Belges, étaient toujours en vie après le raid algérien. Interrogé par l'Agence BELGA, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères belge a indiqué qu'il n'avait, jeudi après-midi, "aucune indication" sur la présence de trois ressortissants belges sur le site gazier de Tiguentourine, où se déroule la prise d'otages de masse. La France et la Grande-Bretagne ont des ressortissants parmi les otages. La société norvégienne Statoil est pour sa part partenaire dans l'exploitation du site gazier. "Les autorités algériennes ont confirmé qu'il y avait une opération en cours", a déclaré un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères. A Paris, une source gouvernementale a ensuite confirmé le déroulement d'"une opération", ajoutant que la France se tenait informée de la situation. Dans le même temps, un porte-parole du ministère norvégien des Affaires étrangères a parlé d'une "opération militaire contre le complexe d'In Amenas", où la prise d'otages a eu lieu. Un porte-parole islamiste a affirmé que l'armée algérienne avait tué 34 otages et 15 ravisseurs jeudi lors d'un raid sur le site gazier. Cette information n'a pas été confirmée par l'Algérie, ni de source indépendante. Selon l'agence de presse algérienne APS, quatre otages étrangers ont été libérés par l'armée: deux Britanniques, un Kényan et un Français. (DGO)

Nos partenaires