Aide juridique - Le PS presse Annemie Turtelboom d'agir

10/12/12 à 18:23 - Mise à jour à 18:23

Source: Le Vif

(Belga) Le PS s'en est pris lundi dans un communiqué à la ministre de la Justice Annemie Turtelboom et à travers elle à l'Open Vld, coupables à ses yeux de vouloir couper sans cesse dans les dépenses de l'Etat avec pour conséquence que celui-ci ne puisse plus assumer ses missions essentielles, notamment l'aide juridique. Il prie la ministre de bien vouloir mettre ce dossier à l'agenda.

Alors que les bâtonniers se sont entendu dire lundi au cabinet Turtelboom que les formations de la majorité bloquaient le refinancement de cette aide, le parti du Premier ministre a rappelé la ministre à l'ordre. "En réalité, le PS constate que la ministre VLD préfère se retrancher derrière ses partenaires de majorité plutôt que d'avoir le courage d'assumer ses propres contradictions. En effet, à force de réclamer encore et toujours des diminutions de budget dans les services publics, le résultat est immanquablement que l'Etat se retrouve incapable d'assumer ses missions essentielles", a-t-il fait observer. "Si l'accord de gouvernement prévoit que l'aide juridique doit être réformée, il prévoit surtout que l'accès à la justice doit être garanti. La réforme ne pourra mettre à mal l'accès à la justice de ceux qui disposent des plus faibles revenus", avertit le parti socialiste en appelant la ministre à mettre ce dossier "au plus vite à l'agenda du gouvernement". Le président du PS, Thierry Giet, a pris acte des déclarations des bâtonniers suite à leur rencontre avec les représentants de la ministre de la Justice. Il a rappelé que le PS "a toujours été et continue à être à la pointe du combat de l'accès à la justice pour tous", précisant qu'avec Laurette Onkelinx comme ministre de la Justice, le budget de l'aide juridique a connu sa plus importante augmentation (+ 80%). (OLIVIER VIN)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos