Agression d'un chauffeur de bus à Liers: grève sur le réseau liégeois du TEC

09/10/12 à 10:41 - Mise à jour à 10:41

Source: Le Vif

(Belga) Les chauffeurs de bus des dépôts de Robermont et de Jemeppe ont décidé mardi matin d'arrêter le travail après l'agression d'un des leurs mardi matin à Liers (Herstal). La durée de l'action n'est pas encore connue. Du côté de la CGSLB, on évoque une reprise du travail à 11h00. La CSC évoque pour sa part des perturbations "au moins jusque midi".

Agression d'un chauffeur de bus à Liers: grève sur le réseau liégeois du TEC

Mardi, vers 06h20, un chauffeur de la ligne 87 a été découvert gisant inanimé au terminus de Liers. L'homme, qui avait quitté son bus pour se rendre aux toilettes, a reçu des coups à la tête. Il a été hospitalisé. "C'est la deuxième agression en quelques jours. Vendredi, un contrôleur a été agressé à Seraing", ont expliqué les syndicalistes. Mardi, les chauffeurs ont donc décidé de se croiser les bras pour montrer leur inquiétude face à cette recrudescence d'agressions. Toutes les lignes qui desservent Liège et sa périphérie sont donc à l'arrêt depuis 09h00 ce mardi. Du côté de la CGSLB, on annonce une reprise du travail à 11h00. "Le but n'est pas de perturber les lignes outre mesure. Les chauffeurs veulent attirer l'attention sur le problème d'insécurité", a expliqué le permanent, Gonzague Milis. A la CSC par contre, on attend la tenue d'une assemblée générale pour évoquer une éventuelle reprise du travail. "Les perturbations devraient durer au moins jusque midi", a commenté Jean-Louis Baudon. Les syndicats réclament d'urgence la tenue d'une réunion de sécurité, qui rassemble la direction du TEC, la police et la Ville de Liège. (MICHEL KRAKOWSKI)

Nos partenaires