Agents de sécurité du Palais de Justice de Bruxelles - Un audit met en cause les responsables opérationnels de la police du palais de justice

10/10/13 à 00:26 - Mise à jour à 00:26

Source: Le Vif

(Belga) Bien que la police de Bruxelles-Ixelles refusait mercredi de personnaliser la problématique, un second rapport concernant l'analyse de fonctionnement de la police des cours et tribunaux à Bruxelles, réalisé en juin par l'inspection de la police fédérale et de la police locale, a informé les ministres de la Justice, de l'Intérieur et des membres de l'Etat major de la police que les agissements de la direction de police des tribunaux qui sont contraires aux dispositions légales constituaient une mise en danger de la vie d'autrui.

Le sondage d'opinion du personnel fait état d'une manière de manager de la direction de police perçue comme arbitraire et harcelante, comportement confirmé par des services de police extérieurs. L'audit mentionne que les responsables opérationnels utilisent le retrait du badge d'accès comme mesure d'écartement des agents. Il est relevé que cette initiative n'est pas prévue par la loi. Il est à noter que 17 badges ont été retirés en 2013, alors que les 80 agents sont déjà en sous-effectifs. Faute d'encadrement, des audiences blanches, sans la présence des détenus, ont eu cours. Les auditeurs ont constaté, début juin, le non-respect de directives transitoires émises par les supérieurs hiérarchiques de la zone de police et décidées, le 15 mars, lors d'une réunion à l'initiative du cabinet ministériel de la justice. Dans ce cadre, le rapport fait état d'un problème de sécurité lié aux agissements de la direction de police des tribunaux. (Belga)

Nos partenaires