Agents de sécurité du Palais de Justice de Bruxelles - "Le personnel est victime d'intimidation"

09/10/13 à 12:20 - Mise à jour à 12:20

Source: Le Vif

(Belga) Une centaine d'agents du Corps de sécurité du Palais de Justice de Bruxelles ont arrêté le travail mercredi matin en réaction à l'arrestation mardi d'un de ses membres par la police locale de Bruxelles. Cet incident est "la goutte d'eau qui fait déborder le vase", selon Laurent Sempot, porte-parole de l'administration pénitentiaire. "Notre personnel est harcelé et intimidé depuis des mois et cela doit cesser."

Les tensions entre les agents de sécurité et la police locale de Bruxelles existent depuis au moins un an, selon le porte-parole. "Notre personnel est intimidé, harcelé et victime de sabotage", poursuit-il. "Quand 20% des agents de sécurité se voient interdire l'accès au travail sans aucun fondement, je ne peux pas appeler cela autrement. L'arrestation de mardi est un parfait exemple de la situation". "Un audit de l'Inspection générale de la police met clairement le doigt sur le problème", qui provient, selon Laurent Sempot, "du comportement d'un nombre très limité d'agents de police qui travaillent au sein du Palais de Justice. Les autorités locales doivent prendre des mesures pour trouver une solution." Une réunion est prévue mercredi après-midi, à l'initiative du cabinet de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom. "La collaboration avec la police locale se passe bien dans les autres zones de police. Cela doit également être le cas à Bruxelles, mais il faut respecter nos agents". Cette action perturbe quelque peu le fonctionnement du Palais de Justice mercredi, a réagi Luc Hennart, président du tribunal de première instance de Bruxelles. "Les audiences avec les détenus devront être reportées, sauf si leurs avocats sont en mesure de les représenter". "Il serait bon de trouver une solution à ces tensions, pour que nous ne devions plus en subir les conséquences". (Belga)

Nos partenaires