Afrique du Sud: nomination controversée à la tête de la police des polices

12/11/13 à 15:22 - Mise à jour à 15:22

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement sud-africain a recommandé mardi la nomination à la tête de la police des polices du pays d'un ancien policier accusé de contrebande d'armes, de conduite en état d'ivresse et d'un attentat mortel sous l'apartheid.

La candidature de Robert McBride, 50 ans, à la tête de l'IPID, la police des polices sud-africaine, doit encore être entérinée par le Parlement, ce qui devrait être une formalité puisque l'ANC, le parti au pouvoir, y dispose d'une très confortable majorité. "Nous croyons que la nomination de M. McBride à la tête de l'IPID aidera cette institution importante à remplir son mandat", a estimé le ministre de la Police Nathi Mthethwa. Robert McBride est un ancien membre d'Umkhonto weSizwe (MK), la branche armée de l'ANC. Il a été condamné sous l'apartheid pour un attentat dans un bar de Durban qui avait fait trois morts en 1986. Il a été ensuite été amnistié par la Commission Vérité et Réconciliation, instituée après la fin du régime raciste quand l'ANC est arrivé au pouvoir. Il a été arrêté et détenu pendant six mois au Mozambique en 1998, alors qu'il travaillait pour le renseignement sud-africain, pour suspicion de trafic d'armes. En 1999, il a été accusé de l'agression d'un employé dans une agence d'escort-girls. Reconnu coupable de conduite en état d'ivresse et tentative d'obstruction du cours de la justice en 2011, il a été condamné à cinq ans de prison et exclu des forces de police, mais cette condamnation a été annulée en appel. L'Alliance démocratique (DA), principal parti d'opposition d'Afrique du Sud, a fait savoir que ses membres allaient "s'opposer avec véhémence à cette nomination". La probité de l'IPID est jugée d'autant plus importante que la police sud-africaine fait l'objet de scandales à répétition. (Belga)

Nos partenaires