Afrique du Sud: l'ANC remettra son pouvoir en jeu le 7 mai

07/02/14 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Le Vif

(Belga) Les élections législatives en Afrique du Sud auront lieu le 7 mai, a annoncé vendredi le président Jacob Zuma, et l'ANC, au pouvoir depuis 20 ans, sera de nouveau grand favori.

Afrique du Sud: l'ANC remettra son pouvoir en jeu le 7 mai

"Ce sont des élections historiques car elles ont lieu l'année du 20e anniversaire de notre libération de l'apartheid", a déclaré M. Zuma dans un communiqué. Ce scrutin, le cinquième depuis l'instauration de la démocratie, ouvrira aussi la voie à l'élection du prochain président sud-africain, qui est élu par le parlement et non au suffrage universel. Depuis la victoire écrasante du parti mené par Nelson Mandela en 1994, l'ANC a remporté toutes les élections nationales, mais a vu peu à peu son hégémonie grignotée par des formations d'opposition. Cette année, le défi est de taille, alors que la colère populaire contre les mauvais services publics et la corruption gronde quotidiennement dans les villes et les townships, théâtres de manifestations parfois violentes. Le 30 janvier, l'ANC a encore perdu des voix lors d'élections locales partielles, laissant trois conseils municipaux à l'Alliance Démocratique (DA), le premier parti d'opposition. La DA, qui dirige déjà la riche province du Cap occidental, est accusée par ses adversaires d'être "un parti de Blancs", même si nombre de ses cadres sont désormais des Noirs. Elle n'en reste pas moins la principale formation capable de contrer la domination de l'ANC. En décembre, c'est le principal syndicat sud-africain NUMSA (métallurgie), qui a fait défaut, en annonçant qu'il retirait son soutien à l'ANC pour les élections. NUMSA, très critique du gouvernement depuis des mois, a ouvertement accusé l'ANC de ne plus représenter la classe ouvrière. Enfin, le président Zuma lui-même est extrêmement impopulaire, notamment depuis la révélation des travaux somptuaires réalisés dans sa résidence privée aux frais de l'État, pour 13 millions d'euros, officiellement pour des motifs de sécurité. (Belga)

Nos partenaires