Afghans: "ni humain, ni opportun de les laisser en centres fermés"

24/10/13 à 17:17 - Mise à jour à 17:17

Source: Le Vif

(Belga) Il n'était ni opportun, ni humain de laisser les 162 sans-papiers afghans arrêtés mardi en centres fermés, a expliqué jeudi la secrétaire d'Etat à l'Asile, Maggie De Block, à la Chambre, en réponse à une question de Julie Fernandez-Fernandez (PS).

Afghans: "ni humain, ni opportun de les laisser en centres fermés"

"Etant donné le grand nombre de personnes interceptées mardi et la présence d'autres Afghans dans les centres pour lesquels un éloignement est déjà prévu, il n'était ni humain, ni opportun de les laisser en centres fermés. L'Office des étrangers a décidé de les relâcher puisqu'un rapatriement à court terme n'était pas possible à ce stade", a-t-elle dit. L'Office des étrangers a annoncé jeudi après-midi que les 162 sans-papiers afghans arrêtés mardi à l'issue d'une manifestation aux abords du cabinet Di Rupo avaient tous été relâchés. Il n'y a eu aucun écrou faute de places en centres fermés, a indiqué Dominique Ernould, porte-parole de l'Office des Etrangers. Les Afghans avaient été mis mardi à la disposition de l'Office des Etrangers qui disposait de 24 heures pour statuer sur leurs cas. (Belga)

Nos partenaires