Afghanistan - Un consulat iranien attaqué après le meurtre présumé de migrants

09/12/12 à 12:17 - Mise à jour à 12:17

Source: Le Vif

(Belga) Environ 200 Afghans ont attaqué le consulat d'Iran dimanche à Herat, dans l'ouest de l'Afghanistan, pour protester contre le meurtre présumé de migrants afghans par les forces de sécurité iraniennes, a constaté l'AFP.

Afghanistan - Un consulat iranien attaqué après le meurtre présumé de migrants

La foule a jeté des pierres et brisé les vitres de cette représentation diplomatique, avant d'être repoussée par plusieurs dizaines de policiers afghans, qui ont tiré en l'air. Les manifestants protestaient contre la mort de 13 migrants afghans, abattus selon eux par les forces de sécurité iraniennes alors qu'ils avaient franchi illégalement la frontière entre les deux pays, qui se trouve à une centaine de kilomètres d'Herat. "Ces derniers mois, nous avons demandé aux Iraniens de nous rendre les corps de nos proches mais ils ne l'ont pas fait", a expliqué l'un des manifestants. Derrière lui, d'autres criaient: "Mort à l'Iran, mort à Ahmadinejad (le président iranien)", "Nous soutiendrons les Etats-Unis s'ils envahissent l'Iran" ou encore "Nous préférons les Américains à l'Iran". Plusieurs centaines d'Afghans essaient chaque jour de passer la frontière afghano-iranienne, afin de trouver en Iran un travail qu'ils ne trouvent pas dans leur pays, ravagé par plus de 30 années de guerre. Près de 2,4 millions d'Afghans, réfugiés ou illégaux, vivent en Iran, la plupart depuis l'invasion soviétique de l'Afghanistan dans les années 1980. L'Iran et le Pakistan, les deux puissances voisines de l'Afghanistan, sont les destinations de prédilection pour les migrants politiques ou économiques afghans. Nombre d'entre eux finissent toutefois dans des geôles iraniennes, où ils sont parfois victimes de mauvais traitements, selon des organisations humanitaires. (JALIL REZAYEE)

Nos partenaires