Afghanistan: le frère du président Karzaï annonce son retrait de la présidentielle

06/03/14 à 07:43 - Mise à jour à 07:43

Source: Le Vif

(Belga) Qayum Karzaï, le frère du président afghan Hamid Karzaï, a annoncé jeudi son retrait de la course à la présidence et son ralliement derrière Zalmaï Rassoul, un des favoris de l'élection dont le premier tour est prévu dans un mois.

"J'annonce, avec mon équipe, mon soutien à M. Rassoul", a déclaré Qayum Karzaï lors d'une conférence de presse à Kaboul au côté de M. Rassoul, ancien ministre des Affaires étrangères et considéré comme un proche du président sortant. "Désormais, nos deux équipes se battront côte à côte pour la victoire", a dit M. Rassoul. "Si Dieu le veut, et avec le soutien du peuple afghan, je suis sûr que nous allons gagner", a-t-il ajouté. Ce retrait, objet de nombreuses rumeurs ces derniers jours à Kaboul alors que les équipes des deux candidats étaient plongées dans d'intenses négociations, réduit à dix le nombre de prétendants à la succession du président Hamid Karzaï. Ce dernier ne participera pas à l'élection, la Constitution lui interdisant de briguer un troisième mandat. Frère aîné du chef de l'Etat afghan, Qayum Karzaï, 66 ans, est né à Kandahar, la grande ville du Sud, berceau des rebelles talibans. Homme d'affaires avisé mais personnalité politique peu charismatique, il avait lancé sa campagne début février en organisant un grand meeting dans la capitale afghane, lors duquel il s'était inscrit dans l'héritage politique de son frère. Son ralliement derrière M. Rassoul, 70 ans, renforce de facto la candidature de ce dernier, qui figurait déjà parmi les favoris, de même que Ashraf Ghani, un économiste réputé, ou Abdullah Abdullah, une figure de l'opposition arrivé en deuxième position au premier tour de la présidentielle de 2009, avec plus de 30% des voix. (Belga)

Nos partenaires