Affiches et manifestations refusées en vue de la visite de Xi Jinping

29/03/14 à 07:21 - Mise à jour à 07:21

Source: Le Vif

(Belga) Amnesty International n'a pas reçu d'autorisation pour manifester sur le parcours du président chinois qui arrivera en Belgique ce week-end, rapportent samedi plusieurs médias dont La Libre, L'Avenir et la RTBF. L'organisation de défense des droits de l'homme a donc choisi l'humour pour s'exprimer via les réseaux sociaux.

Amnesty International a conçu trois banderoles dont l'imagerie rappelle la propagande en vogue dans les régimes socialistes. Des messages ronflants célébrant l'arrivée de Xi Jinping, le partenariat entre la Chine et l'Europe, etc. y sont inscrits en français. Les "sous-titres" chinois retranscrivent des articles de la Déclaration universelle des droits de l'homme ou réclament la libération d'un avocat chinois. La Libre fait état de demandes pressantes de la Chine. L'association belge du Falun Dafa (aussi Falun Gong considérée comme une secte par les autorités chnoises et combattu par elles) et l'entreprise BHS ont reçu l'ordre de la police de retirer les affiches d'un spectacle de danse qui sera joué au Théâtre national, dont la salle a été louée pour l'occasion. Interrogé dans l'Avenir, le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur, indique que sa position "est de ne pas retirer les affiches". Toutes les manifestations ont été autorisées, a-t-il ajouté. Il estime toutefois que ne doivent pas être autorisées les manifestations devant l'hôtel où loge Xi Jinping, comme cela est le cas pour tous les chefs d'Etat. (Belga)

Nos partenaires