Affaires étrangères: "Aucune confirmation sur les victimes belges en Syrie"

11/06/13 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

Source: Le Vif

(Belga) Le ministère des Affaires étrangères ne peut toujours pas confirmer si des Belges sont morts en Syrie. "Nous n'avons aucun représentant diplomatique ni d'interlocuteur dans ce pays", explique Joren Vandeweyer, porte-parole des Affaires étrangères.

Il semble très difficile d'obtenir des informations fiables sur le sort des Belges en Syrie. Lundi, Hans Bonte, bourgmestre de Vilvorde, confirmait qu'un jeune de 20 ans issu de sa ville, Tarek Takeltoune, était mort en Syrie, se basant sur les dires de la famille Takeltoune elle-même. Il y avait eu auparavant d'autres rapports parlant d'un autre jeune homme qui serait mort au combat en Syrie. "Nous prenons connaissance des informations dans les médias, mais nous ne pouvons pas les confirmer", explique Joren Vandeweyer. "Nous n'avons pas d'ambassade en Syrie et nous n'avons personne sur place qui peut vérifier ces informations". En ce qui concerne le sort de l'enseignant belge Pierre Piccinin, disparu en avril et qui a refait surface la semaine dernière, les Affaires étrangères confirment que l'homme a eu des contacts récents avec sa famille, mais pour le reste le ministère ignore l'endroit où il se trouve et si l'enseignant a bénéficié d'un éventuel rapatriement. (Belga)

Nos partenaires