Affaire Trullemans - "Je n'aurais jamais pensé que la liberté de parole était aussi brimée"

26/06/13 à 17:25 - Mise à jour à 17:25

Source: Le Vif

(Belga) "Je suis avocat depuis presque 25 ans. J'ai vu beaucoup de choses mais je n'avais jamais pensé que j'aurais eu à défendre quelqu'un à qui on reproche de s'être exprimé. Je n'avais jamais pensé que la liberté de parole était aussi brimée qu'aujourd'hui", a commenté mercredi Me Modrikamen, avocat du météorologue Luc Trullemans, qui a fait le point sur les différents dossiers en cours de l'"affaire Trullemans.

Affaire Trullemans - "Je n'aurais jamais pensé que la liberté de parole était aussi brimée"

L'avocat est revenu sur le licenciement pour faute grave du météorologue par RTL à la suite du partage d'une information considérée comme "raciste" par la chaîne. "M. Trullemans a été accusé de propos racistes, d'être un récidiviste et un menteur. Je rappelle que mon client n'a jamais été condamné pour racisme. Il ne peut dès lors être un récidiviste et n'est pas un menteur. Ces accusations relèvent, je le rappelle de la calomnie et de la diffamation", a expliqué Me Modrikamen. Luc Trullemans et son avocat réclament des dommages et intérêts de 500.000 euros à l'administrateur délégué de la chaîne, Philippe Delusinne, qui l'a qualifié de raciste. "L'affaire sera introduite jeudi devant le tribunal pour fixer un calendrier de plaidoiries. Nous voulons aller vite, contrairement à RTL", souligne Me Modrikamen. A la rentrée, Luc Trullemans et son avocat vont aussi contester la notion de faute grave, invoquée dans le cadre du licenciement du météorologue. "RTL se base sur la charte de Bertelsmann. Je n'ai jamais entendu ou vu cette charte", explique pour sa part Luc Trullemans. Un autre volet de l'"affaire" est la fonction qu'occupe Luc Trullemans au sein de l'Institut Royal Météorologique en tant que fonctionnaire. "L'IRM a enclenché une procédure disciplinaire à l'encontre de mon client. Tout cela est purement formel car Philippe Mettens, patron de la politique scientifique, a déjà dit qu'il serait sanctionné... M. Trullemans est déjà jugé avant d'avoir été entendu. La procédure n'est pas normale", explique Me Modrikamen. Luc Trullemans sera entendu mercredi prochain par l'IRM. Enfin, Luc Trullemans et son conseil se sont exprimés sur le volet pénal de l'affaire. Le parquet a ouvert une information judiciaire et le météorologue a été entendu mardi. "Une feuille et demie d'audition", souligne Me Modrikamen. Enfin, il reste aussi une plainte du MRAX contre Luc Trullemans, déposé mardi, pour incitation à la haine raciale. "Le MRAX, organisme décrié, veut se refaire une virginité avec cette plainte. Le MRAX a bien sûr le droit de déposer plainte mais c'est abusif. Nous allons par ailleurs déposer un dossier au procureur du roi qui reprendra toutes les dérives de cette asbl. On peut se demander si le MRAX qui ne respecte pas ses objectifs initiaux et qui est financé par des subventions publiques, est encore en droit de fonctionner. Le parquet peut demander sa dissolution". (Belga)

Nos partenaires