Affaire Sotegec: Bernard Anselme, "heureux que ça commence enfin"

31/01/13 à 19:00 - Mise à jour à 19:00

Source: Le Vif

(Belga) Bernard Anselme, ancien bourgmestre de Namur (entre 2001 et 2006) et l'un des principaux prévenus dans l'affaire Sotegec (dans laquelle d'anciens bourgmestres, échevins et fonctionnaires de la Ville sont soupçonnés d'avoir favorisé des sociétés dans l'obtention de marchés publics), s'est dit jeudi satisfait et "heureux" de pouvoir enfin s'exprimer, après l'audience en chambre du conseil.

Affaire Sotegec: Bernard Anselme, "heureux que ça commence enfin"

L'affaire Sotegec a éclaté en mai 2006 quand Bernard Anselme (ancienne majorité PS), avait été soupçonné de favoriser le bureau d'études Sotegec, dont sa compagne Rita Maillard était l'administratrice, pour l'obtention de marchés publics. La défense de Bernard Anselme a plaidé jeudi en chambre du conseil. Comme l'audience se déroule à huis clos, l'ancien bourgmestre n'a pas souhaité s'exprimer sur le contenu. "Je suis heureux que ça commence enfin. On prouvera enfin la vérité! Mais nous n'en sommes qu'aux prémisses", a-t-il toutefois déclaré. Il souhaite que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Avant que la chambre du conseil ne détermine si les charges sont suffisantes pour renvoyer les prévenus devant le tribunal correctionnel, trois autres audiences sont prévues en chambre du conseil, les 7, 21 et 28 février. "Il faudra certainement rajouter des dates", a encore dit Bernard Anselme. Parmi les vingt-huit prévenus, on retrouve notamment l'ancien bourgmestre et échevin Jean-Louis Close, les deux anciens échevins Frédéric Laloux et Dominique Renier, le secrétaire communal Jean-Marie Van Bol, et l'ex-chef de corps de la police de Namur, Guy Jomaux. (BRUNO ARNOLD)

Nos partenaires