Affaire Snowden - Le compagnon du journaliste Glenn Greenwald conteste son arrestation devant la justice

06/11/13 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Le Vif

(Belga) Les avocats du compagnon d'un ancien journaliste du quotidien britannique Guardian lié aux révélations d'Edward Snowden ont contesté mercredi devant la Haute Cour de Londres la légalité de son arrestation en août sur la base de la législation antiterroriste.

Affaire Snowden - Le compagnon du journaliste Glenn Greenwald conteste son arrestation devant la justice

Au premier des deux jours d'audience, devant une salle comble, l'avocat de David Miranda a dénoncé "le recours à des pouvoirs relevant de la lutte contre le terrorisme pour saisir du matériel journalistique". Le 18 août, la police britannique avait arrêté à l'aéroport londonien d'Heathrow ce Brésilien de 28 ans, qui est le compagnon et collaborateur occasionnel de Glenn Greenwald, ancien journaliste de nationalité américaine du Guardian à l'origine de la publication de documents obtenus par l'ex-consultant de la NSA Edward Snowden révélant l'ampleur des programmes de surveillance américain et britannique. David Miranda, en transit entre l'Allemagne et le Brésil où il réside avec son compagnon, avait été retenu pendant neuf heures et interrogé sur la base d'une loi britannique antiterroriste de 2000. Pendant sa détention, les forces de l'ordre ont saisi son ordinateur portable, son téléphone mobile, ses cartes mémoires et DVD. Les avocats de David Miranda estiment que le motif principal pour sa détention n'était pas de déterminer s'il était impliqué dans des activités terroristes mais d'"aider les services de renseignement à avoir accès au matériel en la possession" du Brésilien. Ils affirment que l'action de la police était aussi illégale dans la mesure où elle a constitué une "atteinte disproportionnée à son droit à la liberté d'expression". La Haute Cour a en août décidé que les documents saisis lors de l'arrestation de M. Miranda ne pourraient être examinés par la police britannique que pour des raisons de sécurité et de protection du public. (Belga)

Nos partenaires