Affaire Priscilla Sergeant - Les mineurs d'âge maintenus en institution fermée

15/02/13 à 19:37 - Mise à jour à 19:37

Source: Le Vif

(Belga) J. et A., les deux mineurs d'âge suspectés d'être impliqués dans la mort de Priscilla Sergeant, resteront placés encore au moins un mois dans les institutions fermées de Ruiselede et de Mol, a décidé vendredi le tribunal de la jeunesse de Bruxelles. Maître Siegfried De Mulder, l'avocat de J., 12 ans, essaie d'obtenir une place pour son client dans le département jeunesse de l'institut psychiatrique Sint-Jozef à Kortenberg.

Affaire Priscilla Sergeant - Les mineurs d'âge maintenus en institution fermée

Priscilla Sergeant, une adolescente de 14 ans habitant Huizingen, avait été retrouvée morte dans un champ à Tourneppe (Dworp), le 20 juillet. Le 16 août, trois suspects avaient été appréhendés: Johan D.V., 41 ans, ainsi que les deux adolescents J. et A. Ils auraient infligé un traitement dégradant à l'adolescente pendant plusieurs heures et auraient dissimulé son corps à Dworp après son décès. D.V. avait été incarcéré et le tribunal de la jeunesse avait placé A. à Everberg puis à Mol, et J. à Ruiselede. Le tribunal a prolongé d'un mois leur séjour en institution fermée, après l'avoir déjà allongé de trois mois mi-novembre. Entre-temps, Johan D.V. a été libéré. L'homme était initialement poursuivi pour homicide mais cette qualification a ensuite été modifiée en "traitements inhumains". Il devait donc comparaître chaque mois devant la chambre du conseil, et non plus chaque trimestre. La défense a alors introduit une requête dans le but de faire libérer le suspect dans le cadre de la détention préventive, ce que la cour de cassation lui a accordé ce mardi. (PVO)

Nos partenaires