Affaire Priscilla Sergeant - La ministre de la Justice Turtelboom veut clarifier la loi sur la détention préventive

14/02/13 à 00:18 - Mise à jour à 00:18

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) va faire examiner la loi sur la détention préventive après la libération provisoire du principal suspect dans l'affaire relative à la mort de Priscilla Sergeant, 14 ans, en juillet 2012. L'homme de 41 ans a été relâché mardi car il existe plusieurs interprétations possibles de la loi. La ministre veut éviter pareil cas de figure, a-t-elle expliqué aux stations de radio Q-Music et Joe FM mercredi soir.

"La législation semble manquer de clarté. Je vais maintenant demander que la loi soit analysée et que ces zones d'ombre soient éliminées", a expliqué la ministre. "Les erreurs qui se sont produites sont inacceptables." Annemie Turtelboom a demandé une enquête au collège des procureurs généraux. "Si une législation en vigueur permet plusieurs interprétations, et certainement dans un domaine si sensible, nous devons clarifier ces différences", a encore précisé la ministre de la Justice. Luc Hennart, premier président du tribunal de première instance de Bruxelles, a indiqué que la libération du principal suspect n'était pas la conséquence d'une erreur de procédure, mais d'une certaine interprétation de la loi. Il a déclaré espérer que le législateur en tire les leçons nécessaires. Le principal suspect, le voisin de l'adolescente décédée, a été libéré mardi. Il a été emmené dans un lieu tenu secret afin d'assurer sa sécurité. Les parents de Priscilla n'étaient pas au courant de cette libération. (FUL)

Nos partenaires