Affaire Magnitski - Le Parlement européen veut placer 32 Russes sur une liste noire

18/03/14 à 13:28 - Mise à jour à 13:28

Source: Le Vif

(Belga) L'Union européenne devrait interdire les visas et geler les avoirs européens de 32 responsables russes impliqués dans l'affaire de l'avocat Sergueï Magnitski, selon une résolution adoptée mardi par la commission des Affaires étrangères du Parlement européen.

Affaire Magnitski - Le Parlement européen veut placer 32 Russes sur une liste noire

Votée au lendemain de la décision d'imposer de telles sanctions à 21 personnes, dont treize responsables russes, en réponse au référendum d'autodétermination en Crimée, la résolution parlementaire ne devrait pas améliorer les relations entre l'Europe et le Kremlin. M. Magnitski est décédé en détention provisoire en 2009, après avoir été torturé et privé de soins médicaux, selon des allégations. Les États-Unis ont réagi, à travers la "loi Magnitski", qui interdit à seize responsables d'entrer sur leur territoire ou d'utiliser leur système bancaire. Les députés européens veulent embrayer et élargir la liste à seize autres personnes. Les gouvernements des Etats membres, seuls habilités à décider dans ces matières, devraient punir les personnes soupçonnées d'être responsables de la torture et de la mort de Sergueï Magnitski, mais aussi ceux qui ont étouffé le dossier judiciaire et qui harcèlent la mère et la veuve de l'avocat, estiment les eurodéputés. (Belga)

Nos partenaires