Affaire Magnitski - Le chef adjoint de la prison relaxé par un tribunal russe

28/12/12 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien directeur adjoint de la prison de Moscou où le juriste russe Sergueï Magnitski avait été incarcéré avant de mourir en détention en 2009 a été relaxé vendredi à l'issue de son procès pour négligence.

Affaire Magnitski - Le chef adjoint de la prison relaxé par un tribunal russe

L'ex-directeur adjoint de la prison Boutyrka, Dmitri Kratov, "n'est pas coupable des charges retenues contre lui. Il a fait tout ce qui était dans son pouvoir" pour sauver M. Magnitski, a déclaré la présidente du tribunal Tverskoï de Moscou, Tatiana Neverova. Ce responsable carcéral, accusé de ne pas avoir procuré de soins au détenu, était la seule personne inculpée pour la mort de Sergueï Magnitski, un dossier au retentissement international. Le conseil consultatif pour les droits de l'Homme auprès du Kremlin avait reconnu, dans une expertise, que le juriste de 37 ans avait été victime de violences et privé de soins de manière intentionnelle, mais l'enquête officielle n'a retenu que des négligences. Sergueï Magnitski, un avocat fiscaliste qui conseillait le fonds d'investissement Hermitage Capital, est mort en novembre 2009 après 11 mois de détention provisoire. Il avait été arrêté en 2008 pour fraude fiscale après avoir dénoncé une vaste machination financière de 130 millions d'euros ourdie, selon lui, par des responsables de la police et du fisc au détriment de son employeur ainsi que de l'État russe. L'affaire Magnitski a provoqué un net refroidissement des relations entre Moscou et Washington, les autorités américaines ayant promulgué le 14 décembre une loi qui interdit l'entrée aux Etats-Unis de responsables russes impliqués dans sa mort. (KIRILL KUDRYAVTSEV)

Nos partenaires