Affaire Karachi: nouvelle inculpation pour un proche de Sarkozy

29/10/12 à 20:25 - Mise à jour à 20:25

Source: Le Vif

(Belga) Un proche de l'ancien président français Nicolas Sarkozy, Nicolas Bazire, a été mis en examen (inculpé) lundi pour recel d'abus de biens sociaux dans l'enquête sur le volet financier de l'affaire Karachi, a-t-on appris de source proche du dossier.

Affaire Karachi: nouvelle inculpation pour un proche de Sarkozy

M. Bazire, qui était en 1995 directeur de la campagne présidentielle de l'ancien Premier ministre Edouard Balladur, était déjà poursuivi depuis septembre 2011 pour complicité d'abus de biens sociaux dans ce dossier politico-financier mêlant un attentat à Karachi (Pakistan) à des soupçons de financement politique illicite. M. Bazire, actuel numéro deux du groupe de luxe LVMH et ami de M. Sarkozy, a été entendu pendant plus de quatre heures lundi par les juges. Les juges d'instruction enquêtent sur un éventuel détournement de commissions sur des contrats d'armement avec l'Arabie Saoudite (Sawari II) et le Pakistan (Agosta) au profit de la campagne d'Edouard Balladur dont M. Sarkozy était le porte-parole. Ils recherchent notamment l'origine de 10,2 millions de francs déposés le 26 avril à la banque, trois jours après la défaite du candidat. Le même mois, des retraits de 12 millions de francs avaient été effectués en 24 heures sur le compte d'Abdul Rahman El Assir, intermédiaire avec le franco-libanais Ziad Takieddine dans les contrats d'armements. Ces deux hommes sont également mis en examen dans ce dossier. Dans ce dossier des rétrocommissions pakistanaises, la justice s'interroge aussi sur un lien éventuel avec un attentat en mai 2002 à Karachi, dans lequel 15 personnes, dont 11 Français, ont été tuées. Selon cette thèse, l'arrêt à partir de 1995 du versement de commissions liées au contrat d'armement aurait déclenché des représailles et serait à l'origine de l'attentat. (DGO)

Nos partenaires