Aéroports - La libéralisation de la manutention approuvée en commission au PE

19/03/13 à 18:26 - Mise à jour à 18:26

Source: Le Vif

(Belga) La commission des transports du Parlement européen a approuvé mardi, à une étroite majorité, une proposition de libéralisation de la manutention aéroportuaire. Le compromis prévoit que des aéroports d'une certaine taille, tels que celui de Bruxelles-National, devront à terme s'ouvrir à une troisième opérateur, afin de renforcer la concurrence. Des garanties ont été ajoutées pour éviter une déterioration des conditions de travail.

Trois mois après le rejet en plénière d'une première proposition sur ce sujet, la commission des transports a approuvé mardi un texte modifié. Le principe de base reste le même: tous les aéroports qui voient transiter plus de 15 millions de passagers ou 200.000 tonnes de cargaison par an devront s'ouvrir à la concurrence. Outre le fait que ces seuils sont beaucoup plus élevés que ceux proposés initialement par la Commission européenne, les aéroports bénéficieront de longs délais pour s'adapter. "L'aéroport de Zaventem ne devra s'ouvrir à un troisième opérateur qu'en 2024", note ainsi l'eurodéputé sp.a Saïd El Khadraoui, qui doute cependant que la libéralisation permette d'améliorer la qualité du service. A cet égard, il se félicite des garanties incluses dans le compromis. A l'opposé, l'Open Vld Philippe De Backer se réjouit d'un pas dans la bonne direction, mais juge la libéralisation insuffisante. Le texte sera voté en séance plénière en avril. (RBR)

Nos partenaires