Aéroports - Brussels Airport nie avoir bénéficié d'un cadeau de l'État belge

19/12/12 à 22:00 - Mise à jour à 22:00

Source: Le Vif

(Belga) Brussels Airport n'a en aucun cas bénéficié d'un cadeau de l'État belge, réagit mercredi soir l'aéroport dans un communiqué, en réaction aux propos tenus par le ministre André Antoine (cdH) au parlement wallon quant à une supposée plus-value réalisée sur les terrains de l'aéroport. Le ministre wallon a déclaré mercredi devant le parlement wallon que l'aéroport national avait acheté en 2004 à l'État fédéral des terrains et bâtiments pour un montant de 206 millions d'euros, revendus deux ans plus tard pour 643 millions d'euros.

"The Brussels Airport Company (à l'époque BIAC) a acheté en 2001 à l'État belge les terrains de l'aéroport de Bruxelles (1.126 hectares) pour un montant de 205 millions d'euros", a tenu à préciser Brussels Airport. "Ces terrains ont aujourd'hui une valeur estimée de 280 millions d'euros, selon le rapport d'un expert international indépendant. Ceci représente une augmentation annuelle moyenne de 2,5 pc, ce qui couvre à peine l'inflation sur cette période (...). De plus, ces terrains sont toujours en la possession de The Brussels Airport Company et donc aucune plus-value n'a été réalisée". Brussels Airport précise également que les bâtiment n'ont pas été achetés à l'État belge, mais ont été apportés à la valeur de marché au moment de la fusion entre la société privée BATC et la Régie des Voies Aériennes pour former BIAC. "Ces bâtiments ont également fait l'objet d'une réévaluation de manière similaire à celle des terrains", ajoute Brussels Airport. (JAV)

Nos partenaires