ACW - Sur la sellette, Steven Vanackere entend répondre aux questions jeudi à la Chambre

27/02/13 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Le Vif

(Belga) Les manoeuvres de l'ACW, et singulièrement ses transactions avec la banque Belfius, continuent de monopoliser l'attention mercredi alors que dans la foulée du MR, l'Open Vld, autre partenaire de coalition, se demande s'il n'y a pas lieu d'organiser une Commission d'enquête parlementaire.

ACW - Sur la sellette, Steven Vanackere entend répondre aux questions jeudi à la Chambre

Dans le collimateur se trouve le vice-premier ministre CD&V, étiqueté ACW, Steven Vanackere, par ailleurs ministre des Finances. Il compte "donner toute la transparence demandée" demain/jeudi en séance plénière à la Chambre. Alors que ce dernier a répété mardi ne pas avoir été mis au courant du deal financier intervenu entre l'ACW et Belfius, le quotidien De Morgen indique mercredi que la Société fédérale de Participations et Investissements (dirigée par l'ex-chef de cabinet de Didier Reynders, Koen Van Loo) avait transmis dans deux lettres au ministre Vanackere tous les détails relatifs à ce deal. Au centre de l'attention, un taux d'intérêt de 1,5% versé discrètement en plus d'un taux de base de 6,25% rémunérant un placement à dix ans du mouvement ouvrier. Cette rémunération promise par la banque désormais publique est jugée indûment élevée par certains, notamment la N-VA. Le parti nationaliste a réitéré ses critiques mercredi, en demandant dans un communiqué "qui trompe le contribuable". Steven Vanackere n'a pas souhaité communiquer à propos de cette information, mercredi à son arrivée au Comité ministériel restreint. "Demain (jeudi), il y aura des questions au parlement, j'y répondrai, aujourd'hui nous recevons les partenaires sociaux", a-t-il dit. (JAV)

Nos partenaires