ACW - le syndicat chrétien prend ses distances avec le Mouvement ouvrier chrétien

18/02/13 à 07:13 - Mise à jour à 07:13

Source: Le Vif

(Belga) Dans un mail interne envoyé aux cadres du syndicat chrétien ACV/CSC, le président Marc Leemans et le secrétaire général Claude Rollin dénoncent les "pratiques répréhensibles" dont est accusé le Mouvement ouvrier chrétien, en particulier l'aile flamande ACW, pour sa gestion des parts bénéficiaires de Belfius dont il disposait.

ACW - le syndicat chrétien prend ses distances avec le Mouvement ouvrier chrétien

Le mail a été envoyé vendredi matin. La veille, la N-VA avait accusé le Mouvement ouvrier chrétien de "fraude fiscale" commise avec les parts bénéficiaires en question. "L'ACW lui-même réfute catégoriquement les accusations. Il est évident que même si seule une partie des accusations se révèle fondée, il s'agit de pratiques répréhensibles, que l'ACV/CSC réprouve totalement", écrivent les deux dirigeants du syndicat. Le syndicat attend du Mouvement ouvrier chrétien qu'il collabore pleinement à l'enquête de l'Inspection sociale des impôts (ISI). "L'ACV/CSC demande à l'ACW de s'expliquer sur ce dossier. Car l'ACV/CSC lutte depuis déjà des années pour une fiscalité juste. Le syndicat s'attend donc à ce que l'ACW se plie aussi à ces principes." Enfin, les deux leaders se distancient clairement du Mouvement ouvrier chrétien. "Et pour que les choses soient bien claires: même si certains confondent souvent l'ACV et l'ACW, l'ACV/CSC n'a jamais eu le moindre lien avec la société 'Sociaal Engagement', ou avec les parts bénéficiaires." (PVO)

Nos partenaires