Action mercredi des magistrats et avocats, inquiets pour l'avenir de la justice

24/06/13 à 00:20 - Mise à jour à 00:20

Source: Le Vif

(Belga) Les magistrats et avocats retarderont mercredi matin les audiences durant une demi-heure afin de manifester leur inquiétude "au sujet de trois projets de loi du gouvernement qui menacent de porter gravement atteinte au service public de la justice, indépendante et accessible à chacun", annonce dimanche soir l'Association syndicale des magistrats, l'A.S.M.

L'action est organisée à l'appel de l'A.S.M., de l'Ordre des Barreaux francophones et germanophone de Belgique et de différents barreaux du pays. Le premier projet de loi dénoncé par les avocats et magistrats est celui lié à la réforme de l'aide juridique. Ce projet "met en péril le droit à la justice pour les plus démunis de la société, alors même que cette aide n'est déjà plus financée décemment", avancent les protestataires, qui évoquent "un bond de 20 ans arrière". Les deux autres projets de loi, l'un visant à renforcer la mobilité des magistrats dans le cadre de la réforme des arrondissements judiciaires et l'autre à introduire une gestion autonome de l'organisation judiciaire, "menacent sérieusement l'indépendance des magistrats, principe pourtant indispensable au fonctionnement de l'institution judiciaire", ajoute l'A.S.M. Les magistrats et avocats demandent dès lors au gouvernement et parlementaires de geler ces trois projets de loi et de ne pas adopter "dans la précipitation" ces textes. Mercredi, ils se rassembleront en toge devant le palais de justice du chef-lieu de leur arrondissement. Le retard pris aux audiences sera comblé le jour-même, assure l'A.S.M. (Belga)

Nos partenaires