Action du Rassemblement R à Namur pour s'opposer au futur centre commercial

09/05/14 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Le Vif

(Belga) Des militants de l'organisation citoyenne Rassemblement R ont placardé, vendredi matin, des affiches à Namur appelant les autorités communales à organiser une consultation populaire sur le projet de centre commercial au square Léopold. Ils ont finalement dû les enlever sous peine d'amendes. Le Rassemblement R dénonce le "déni de démocratie en cours à Namur".

L'organisation conteste le projet de construction d'un centre commercial de 20.000 mètres carrés "bétonnant l'îlot Léopold". "Le silence des élus namurois traduit un dysfonctionnement grave. Nous voulons un débat public et une consultation populaire sur ce projet", explique Eddie Van Hassel, du Rassemblement R, reprochant la croissance "insensée" de l'immobilier commercial en Belgique "au profit des financiers et avec l'accord des partis du gouvernement". Les militants ont placardé des affiches notamment au square Léopold, aux vitrines des rez commerciaux désaffectés, sur les abribus et chez des commerçants du centre-ville. "Les autorités communales ont pris des mesures draconiennes pour empêcher notre action. Elles nous ont demandé de retirer les affiches sous peine d'avoir une amende de 50 euros pour chaque affiche qui devrait être retirée par leurs services. Nous avons cédé à cette menace puisque nous n'avons pas les moyens de payer de telles amendes", ajoute Eddie Van Hassel. Mais le Rassemblement R n'en reste pas moins déterminé. Les militants se sont rendus chez plusieurs commerçants car "beaucoup sont sceptiques sur ce projet". L'action a été nommée "Dazibao" en référence à la culture chinoise. "Les Chinois placardent des affiches en grands caractères pour montrer leur opposition par rapport aux pouvoirs publics", précise Eddie Van Hassel. (Belga)

Nos partenaires