Action à Bruxelles contre l'élevage d'animaux pour leur fourrure

24/10/12 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Le Vif

(Belga) La marque de produits cosmétiques Lush a organisé mercredi dans le centre de Bruxelles une action choc contre l'élevage d'animaux pour leur fourrure. Une personne déguisée en lapin a été dépiautée vivante, comme cela se passe en réalité avec des animaux tels que les lapins, les renards, les ratons laveurs ou encore les visons. Une pétition a également été lancée par la chaîne anglaise de magasins.

En Belgique, il existe 19 élevages de visons, tous situés en Flandre. Chaque année, 150.000 de ces espèces sont enfermées dans de petites cages. "Leurs conditions de vie sont tellement misérables que 20 à 30% des jeunes visons meurent avant même leur sevrage", déplore Lush dans un communiqué. Il existe par ailleurs 6.000 fermes d'élevage en Europe, où les animaux subissent "des souffrances physiques et psychologiques avant d'être tués par asphyxie au gaz carbonique, par électrocution anale, par pendaison ou par empoisonnement". Lush souligne également l'impact environnemental d'une telle pratique. Selon l'organisation de l'agriculture et de l'alimentation des Nations Unies et des groupes d'experts sur l'évolution du climat, les élevages sont une des causes de pollution environnementale les plus importantes à cause de l'émanation de gaz à effet de serre. "L'industrie de la fourrure est 5 fois plus polluante que d'autres industries de la filière textile", explique Marie Schoovaerts, porte-parole de Lush. Cette campagne contre la fourrure "Les animaux ne sont pas des manteaux" se déroule dans plusieurs villes belges et européennes toute cette semaine. (VIM)

Nos partenaires