Accusé de soutien au M23, Kigali dénonce un rapport "politique" de l'ONU

30/01/14 à 11:16 - Mise à jour à 11:16

Source: Le Vif

(Belga) La ministre rwandaise des Affaires étrangères Louise Mishikiwabo a vivement dénoncé jeudi le caractère "politique" d'un nouveau rapport d'experts de l'ONU accusant une nouvelle fois le Rwanda et l'Ouganda de coopérer avec les rebelles congolais du M23.

Accusé de soutien au M23, Kigali dénonce un rapport "politique" de l'ONU

"Ce rapport des experts des Nations unies, c'est le même depuis deux-trois ans. C'est un rapport qui n'est pas professionnel, c'est un rapport à caractère politique qui manque d'évidences, qui manque de précision", a déclaré la chef de la diplomatie rwandaise, interrogée au sommet africain d'Addis Abeba par Radio France Internationale (RFI). "Les Nations unies ne sont pas le réservoir de la vérité", a-t-elle asséné, jugeant que "ce n'est pas à coup de faux rapports qu'on atteindra cette stabilité dont le Rwanda et la région ont besoin". "Accusations, rapports, on n'a que ça depuis plusieurs années et finalement il n'y a pas la paix", a insisté la ministre rwandaise. Kigali et Kampala ont été accusés à plusieurs reprises par les experts de l'ONU et par Kinshasa d'aider militairement le M23, ce que ces deux pays ont toujours nié. Dans leur rapport annuel présenté au Conseil de sécurité, les experts affirment disposer "d'informations crédibles selon lesquelles des dirigeants du M23 sanctionnés (par l'ONU) se déplacent librement en Ouganda et le M23 continue de recruter au Rwanda". Le M23, mis en déroute début novembre par l'armée congolaise et la force de la Monusco (mission de l'ONU en RDC), a démenti vouloir reprendre les armes. (Belga)

Nos partenaires