Accord sur la réforme des soins pédiatriques

24/02/14 à 20:43 - Mise à jour à 20:43

Source: Le Vif

(Belga) Les Communautés et les Régions ont marqué leur accord sur la réforme des soins pédiatriques, a annoncé lundi la ministre de la Santé, Laurette Onkelinx.

La réforme vise les normes hospitalières en pédiatrie, jugées insatisfaisantes parce qu'elles sont identiques pour chaque hôpital, quel que soit sa taille, son activité ou la nature des soins proposés. En décembre dernier, des pédiatres avaient manifesté leur inquiétude devant l'avancement de la réforme. Celle-ci a franchi lundi un nouveau cap. Trois niveaux de soins seront dorénavant définis en fonction de la nature et de la complexité de la pathologie. Un programme de soins de base sera d'application pour les soins pédiatriques généraux, ambulants et l'hospitalisation de jour sans oublier un cadre de consultation, une courte hospitalisation de jour et le premier accueil des cas d'urgence pédiatrique. Un programme de soins spécialisés vaudra quant à lui pour les hospitalisations et les soins qui nécessitent un encadrement médical pédiatrique plus fort: le diagnostic et le traitement pédiatrique de pathologies plus spécialisées qui exigent une hospitalisation de plusieurs jours, avec également des soins spécialisés en pneumologie, allergologie et gastro-entérologie. Un programme de soins tertiaire vaudra enfin pour les enfants souffrant de pathologies complexes, dont celles qui mettent la vie immédiatement en danger, et pour lesquels il faut un encadrement médical multidisciplinaire (pédiatres, pédiatres intensivistes, anesthésistes, etc.) disponible en permanence. La réforme conduira à une certaine concentration des soins critiques dans des hôpitaux qui dispose d'une infrastructure permettant la prise en charge d'enfants gravement malades, reconnaît la ministre, mais "l'accessibilité géographique aux soins tertiaires sera néanmoins assurée dans toutes les régions du pays". (Belga)

Nos partenaires